Saison des Courses Taurines

27/03/2018

Au programme pour ce début de temporada 2018 :

A Pélissanne :

  • Mercredi 23 mai : Ecole taurine pour les écoles de Pélissanne et la population (manades Fournier – Ribaud) à 14h30. (Gratuit)
  • Samedi 26 mai à 16h30 : Taureaux neufs/jeunes (manades Ricard – La Galère – Blatiere – Bon)
A Alleins : 
 
  • Samedi 9 juin : Fête du Club Taurin Paul Ricard "Le Bastidon", course avenir (manades Blanc - Ribaud - La Galère)
  • Vendredi 29 juin : Course taureaux jeunes (manades Agu - Didelot Langlade - Gillet)

2 communes sur le massif, Alleins et Pélissanne, vous proposent chaque année une programmation de nos traditionnelles courses camarguaises. Notre région compte de nombreux « afeciouna », des passionnés de ce sport taurin pratiqué dans 4 départements : l’Hérault, le Vaucluse, le Gard et les Bouches-du-Rhône.

En quoi consiste ce sport ?

La course camarguaise est un sport dans lequel les participants tentent d'attraper des attributs primés fixés au frontal et aux cornes d'un bœuf appelé cocardier ou biòu (bœuf en provençal). Ce jeu sportif est pratiqué sans mise à mort.

Un peu d’histoire…

C’est le 10 octobre 1975 que la course camarguaise est officiellement reconnue comme sport français. Au cours de la saison qui débute chaque année le 2e dimanche de mars et se termine le dimanche suivant le 11 novembre, près de 900 courses camarguaises sont organisées.

Le rôle du raseteur

La compétition sportive est organisée en trois trophées avec le Trophée des As, le Trophée des Raseteurs et le Trophée de l'Avenir. Le raseteur est un athlète qui se prépare toute l’année au face à face avec le taureau. Il expose sa vie dans cette lutte poussant toujours plus loin l’exploit sportif pour quelques points de plus au palmarès.